Pour faire la différence avec la concurrence, le cabinet d’avocats doit, plus que jamais, travailler sa marque et son message pour raconter son histoire, s’adapter à l’ère du numérique et entrer dans une nouvelle dynamique.

Dans ce nouveau contexte de libéralisation et de l’ère du numérique, l’avocat se trouve confronté à un nombre croissant de cabinets communicants, tout en disposant de moins  de temps pour faire passer son message.
Pour relever ce nouveau défi et se démarquer avec efficacité, il doit trouver plus que jamais son fil rouge, sa différence : mieux vaut intéresser une petite part du public avec un angle d’attaque très pointu qu’être noyé dans la multitude avec un discours trop généraliste.

Restera ensuite à s’adapter au monde du numérique et à partager son histoire, le cabinet devant dés à présent développer une nouvelle éthique relationnelle fondée sur le lien, vecteur de communication trop souvent ignoré.

Les étapes préalables indispensables

Pour parvenir à se distinguer efficacement, il est plus que jamais indispensable de mettre en œuvre les travaux suivants :

  • réaliser un audit, une veille concurrentielle
  • travailler sa marque, rechercher et faire évoluer son identité visuelle et sonore
  • définir son message : concis et pertinent, unique, distinguant et émotionnel
  • rechercher le fil rouge reliant les actions, les compétences, les hommes, les valeurs …du cabinet.

Il est, par ailleurs, indispensable désormais de faire simple et court si on veut être remarqué. C’est une nécessité en 2016 compte tenu du nombre croissant d’informations qui circulent et du manque de temps pour en prendre connaissance. Notre pôle Image tout court a été créé pour vous aider dans cette tâche : il est, en effet, souvent complexe de faire simple…

L’importance du fil rouge

Pour mieux vous distinguer sur le marché, face aux confrères et aux autres professions du droit, il est essentiel d’effectuer un travail de synthèse qui permettra déjà, au moment de sa conception et de sa rédaction, de :

  • prendre de la hauteur, ce qui est utile en cette période où l’on est plutôt « noyé » sous l’information
  • montrer la cohérence des diverses mesures mises en place
  • leur donner du sens
  • mettre en évidence le lien des actions avec le contexte économique, l’environnement, le secteur d’activité, etc.
  • définir clairement les enjeux poursuivis
  • faire preuve de transparence en fournissant éventuellement des chiffres
  • démontrer la prise en compte de la mondialisation et de l’ère numérique.
Partagez !
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn